<p style='margin:0px; text-align:center; font-size:16pt; font-weight:bold;'> You need Adobe Flash Player to see this video<br><br> <a href='http://www.macromedia.com/go/getflashplayer' style='text-align:center; font-size:16pt; font-weight:bold;'> Get the Flash Player</a></p>
Search in Videos, Members, Events, Audio Files, Photos and Blogs Ricerca
SANOU MORY
e.motion

morysanou|Burkina Faso

JESUS CHRIST EST SEIGNEUR


«  AINSI DONC, COMME VOUS AVEZ REÇU LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST, MARCHEZ EN LUI, »  Colossiens 2 : 6

 

Nous avons parlé dernièrement du fait que l’écriture ne sera pas anéantie. Nous retenons de ce partage, que l’écriture est la référence qui permet au croyant de corriger sa vie et de la conformer à la volonté de Dieu.

Le verset de Colossiens 2 : 6, exprime parfaitement cette pensée. Il nous suffit de regarder et considérer la façon dont nous avons reçu le Seigneur Jésus-Christ et appliquer le même principe dans notre marche pour être sûr et certain que nous sommes dans la vérité qui est la volonté de Dieu.

En fait ce verset nous enseigne ce qui est véritablement l’unité de l’église corps de Christ. L’unité se situe dans la façon de recevoir et de marcher dans le Seigneur Jésus-Christ : la parole vivante de Dieu. Cette compréhension est très importante sinon nous allons faire des efforts vains pour une unité charnelle, physique, institutionnelle qui n’aura jamais lieu ; puisqu’elle n’est pas dans le plan de Dieu pour son église.

Considérons maintenant comment nous avons reçu le Seigneur Jésus-Christ pour voir comment nous devons appliquer cela dans notre marche et ainsi entrer ou demeurer dans l’unité du corps de Christ. Amen !

 

1. RECEVOIR LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST : SE CONVERTIR

 

Je me permets de donner les étapes suivantes comme étant celles du processus de la conversion. Elles peuvent être formulées autrement, mais je pense qu’elles donnent une idée claire à quiconque.

a) Ecouter la parole de Dieu,

b) Etre convaincu de péché,

c) Se repentir de son péché,

d) Abandonner son ancienne vie de péché,

e) S’engager pour la vie nouvelle en Jésus-Christ.

 

2. MARCHER DANS LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST : GARDER SA PAROLE

 

a) Persévérer dans l’enseignement de la parole de Dieu,

b) Etre convaincu que les manières de vivre hérités de nos pères (charnel et spirituel) sont vaines,

c) Se repentir des vaines manières de vivre hérités de nos pères (charnel et spirituel),

d) Abandonner les vaines manières de vivre hérités de nos pères (charnel et spirituel),

e) S’engager pour la vie nouvelle  en Jésus-Christ.

Avant de continuer revenons sur la notion de l’unité du corps de Christ :

  • Ø c’est une unité de naissance :

Jean 1 : 1 - 13  « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.  Elle était au commencement avec Dieu.  Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.  En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,  lesquels sont nés,  non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. »

 

  • Ø et une unité de marche : (de la doctrine)

Romain 8 :11 - 14  « Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.  Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,  car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

 

De  même l’église corps de Christ est née par le Saint-Esprit à la pentecôte.

 

Actes 2 : 1 – 47  « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.  Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.  Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.  Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel.  Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. Ils étaient tous dans l’étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres : Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ?  Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ?  Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l’Egypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes,  Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu ?  Ils étaient tous dans l’étonnement, et, ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres : Que veut dire ceci ?  Mais d’autres se moquaient, et disaient : Ils sont pleins de vin doux. 

Alors Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix, et leur parla en ces termes : Hommes Juifs, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles !  Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour. Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit ; et ils prophétiseront.  Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, Du sang, du feu, et une vapeur de fumée ;  Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l’arrivée du jour du Seigneur, De ce jour grand et glorieux.  Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.  Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ;  cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies.  Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle.  Car David dit de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant moi, Parce qu’il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé.  Aussi mon cœur est dans la joie, et ma langue dans l’allégresse ; Et même ma chair reposera avec espérance, Car tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.  Tu m’as fait connaître les sentiers de la vie, Tu me rempliras de joie par ta présence.  Hommes frères, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu’il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône,  c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. 

 

C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez.  Car David n’est point monté au ciel, mais il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.  Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ?  Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.  Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant : Sauvez-vous de cette génération perverse. Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés ; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres.  Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.  Ils étaient chaque jour tous ensembles assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur,  louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés. » Ce sont les sauvés qui constituent l’église, pas le bâtiment. 

 

 

Cette église n’a rien de commun avec les organisations (héritage de nos pères spirituels) que nous connaissons aujourd’hui. Nous devons abandonner ces organisations pour nous conformer à ce que l’écriture nous dit. Cela est une chose difficile pour beaucoup de chrétiens ; cependant il est urgent que nous considérions cette alternative car ces organisations n’étant pas de Dieu nous exposent à passer à côté des voies de Dieu. Lorsqu’on n’a pas l’information, on peut se prévaloir d’une excuse ; mais si on a l’information comme nous sommes en train de le faire en ce moment il est sage de l’examiner en toute humilité devant Dieu qui va nous convaincre par le Saint-Esprit comme il l’a fait avec les gens de Bérée. Actes 17 : 10 - 12 «Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu’ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exactPlusieurs d’entre eux crurent, ainsi que beaucoup de femmes grecques de distinction, et beaucoup d’hommes. »

 

Il m’a été donné de rencontrer des frères qui sous le prétexte que les chrétiens ne s’entendent pas sur la Bible, eux ils préfèrent ne pas discuter en s’appuyant sur la Bible. Laissez-moi vous dire qu’on est appelé à examiner les écritures et non discuter. C’est ce que font les vrais enfants de Dieu, ceux des organisations humaines discutent c’est la raison pour laquelle ils ne peuvent pas s’entendre.

Examinons ce que l’écriture dit à propos de l’église. L’église c’est le lieu de la présence de Dieu pour l’homme. En effet Dieu a besoin d’un endroit physique pour rencontrer l’homme ; c’est pourquoi au commencement Il a fait le jardin d’Eden où Il venait rencontrer Adam. Le péché a fait que l’homme a été chassé de la présence de Dieu. Voici bien-aimés la première église ; remarquons qu’elle n’a pas été faite de main d’homme. La dernière église aussi n’a pas été faite de main d’homme et cette église est le corps de chaque être humain qui reçoit Jésus-Christ comme Seigneur de sa vie. Cette église a été inaugurée avec la venue de Jésus-Christ sur terre : 2 Corinthiens 5:19 « Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation»  Ce verset nous dit clairement que le seul lieu de rencontre de Dieu avec l’homme sur terre au temps de Jésus-Christ, était sa personne. Il ajoute que par sa parole nous aussi nous devenons chacun pour sa part un lieu de rencontre de Dieu avec l’homme. Amen ! Quelle grâce et quel privilège ? Tant que nous demeurons dans la parole nous serons un lieu de rencontre de Dieu. C’est pourquoi nous devons faire l’effort d’examiner les écritures sous la direction du Saint-Esprit, notre enseignant.

 

La deuxième manifestation de cette église est l’assemblée de deux ou trois personnes qui ont vraiment reçu Jésus-Christ comme leur Seigneur. Cette assemblée peut s’étendre à des milliers de personnes. Mais elle n’est pas et ne sera jamais un bâtiment physique, ni un rassemblement de personnes qui s’entendent autour de quelques passages de la Bible. Ceux qui ont vraiment reçut Jésus-Christ comme leur Seigneur, doivent aimer se mettre ensemble le plus souvent possible pour examiner la parole, prier … C’est cette habitude de s’assembler que la Bible nous exhorte à ne pas abandonner. Il ne s’agit donc pas des rassemblements qui se font dans les églises organisations que nous connaissons aujourd’hui.

 

Qu’est-ce que la Bible nous dit par rapport aux bâtiments ?

 

Nous savons tous que le Seigneur Jésus-Christ a dit : « je bâtirai mon église... »  et « Allez, faites de toutes les nations des disciples… » Il n’a demandé à personne de bâtir. Ni Jésus ni les apôtres n’ont bâti un quelconque lieu de culte. La Bible nous dit clairement que le ministère de Jésus est supérieur à celui de Moise. Pensez-vous que Dieu aurait oublié de donner un modèle du temple dans lequel un tel ministère devrait s’exercer ? Il a plutôt montré par plusieurs passages que le temple : le pédagogue avait fini son rôle comme nous pouvons le constater dans ce qui suit.

Bien-aimés toutes les églises organisations dites chrétiennes fonctionnent  plus ou moins selon le modèle du temple de l’ancien testament ; or la Bible dit dans Galates 3 : 24 – 27 « Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ;  vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. »

 

Ayant revêtu Christ nous sommes donc devenus semblables au modèle du temple de la nouvelle création qui a commencé à partir de Jésus- Christ. Nous sommes devenus des pierres vivantes qui doivent être édifiées sur le fondement la parole de Dieu qui soutient toute chose. Ainsi nous n’avons besoin d’aucun bâtiment car nous sommes l’habitation de Dieu et Jésus-Christ a promis sa présence au milieu de deux ou trois de ses disciples. Nous avons donc juste besoin d’un endroit qui peut abriter deux ou trois personnes pour nos réunions.

Je ne mets pas en cause l’utilité des bâtiments mais j’attire l’attention sur ce qui est prioritaire à savoir la présence de Dieu qui, selon la Bible n’est pas conditionnée par l’existence d’un bâtiment.

 

Jean 2 : 19 – 22 «  Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.  Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! Mais il parlait du temple de son corps.  C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite»

Jésus affirme ici clairement que le nouveau temple c’est son corps et cela était déjà inscrit dans l’écriture que les disciples ont consulté après la résurrection de Jésus.  Les disciples ont cru à l’écriture parce qu’elle confirme la parole de Jésus et la parole de Jésus s’appuie sur les écritures. Il doit en être ainsi de la parole d’un serviteur de Dieu.

 

Mathieu 17 : 1 - 9 «  Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec lui.  Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici ; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le !Lorsqu’ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d’une grande frayeur.  Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit : Levez-vous, n’ayez pas peur ! Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul. Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts. »

La tente d’assignation était la première forme de bâtiment qui a servi de lieu de rencontre entre Dieu et l’homme (Moise) c’est pourquoi Pierre a proposé de dresser trois tentes. La Bible dit que Dieu est intervenu avant que Pierre n’achève son idée et par une nuée Il fit disparaitre Moise et Elie. Laissant Jésus seul, Il leur recommanda de l’écouter (la parole qui va les bâtir). Jésus leur a recommandé de n’en parler qu’après sa résurrection car c’est en ce moment qu’ils seraient à mesure de comprendre. C’est la raison pour laquelle aucun des disciples n’a fait l’effort de construire un bâtiment ni même d’en parler dans ses écrits.

 

Mathieu 27 : 45 – 54 «  Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre.  Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte : Eli, Eli, lama sabachthani ? C’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?  Quelques-uns de ceux qui étaient là, l’ayant entendu, dirent : Il appelle Elie. Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge, qu’il remplit de vinaigre, et, l’ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire.  Mais les autres disaient : Laisse, voyons si Elie viendra le sauver. Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit.  Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent,  les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.  Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, furent saisis d’une grande frayeur, et dirent : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. » 

 

Le voile qui fermait le lieu de rencontre direct a été déchiré à cause du sang de Jésus versé à la croix ouvrant l’accès à chacun : Hébreux 10:19 - 22  « Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. »

 

Hébreux 9 : 1 - 10 « La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre.  Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table, et les pains de proposition. Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance.  Au-dessus de l’arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler en détail là-dessus. Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle ;  et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu’il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.  Le Saint-Esprit montrait par-là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait.  C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. »

 

Le culte rendu suivant le modèle de l’ancienne alliance n’est plus de mise depuis que le chemin du lieu très saint a été ouvert car le premier tabernacle ne subsiste plus.

 

Jean 4 : 19 – 26 « Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.  Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.  Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.  Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité.  La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle. »

 

 Le lieu d’adoration est notre esprit pas un endroit physique ; notre esprit habite notre corps c’est pourquoi Christ (Dieu) est venu dans un corps semblable au notre.

 

 

Allons dans l’ancien testament pour voir quelques passages qui ont annoncé la fin du premier tabernacle. Jérémie 3 : 13 – 17 «  Reconnais seulement ton iniquité, Reconnais que tu as été infidèle à l’Eternel, ton Dieu, Que tu as dirigé çà et là tes pas vers les dieux étrangers, Sous tout arbre vert, Et que tu n’as pas écouté ma voix, dit l’Eternel.  Revenez, enfants rebelles, dit l’Eternel ; Car je suis votre maître. Je vous prendrai, un d’une ville, deux d’une famille, Et je vous ramènerai dans Sion.  Je vous donnerai des bergers selon mon cœur, Et ils vous paîtront avec intelligence et avec sagesse.  Lorsque vous aurez multiplié et fructifié dans le pays, En ces jours-là, dit l’Eternel, On ne parlera plus de l’arche de l’alliance de l’Eternel ; Elle ne viendra plus à la pensée ; On ne se la rappellera plus, on ne s’apercevra plus de son absence, Et l’on n’en fera point une autre.  En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l’Eternel ; Toutes les nations s’assembleront à Jérusalem, au nom de l’Eternel, Et elles ne suivront plus les penchants de leur mauvais cœur. »

 

Ecclésiaste 5 : 7 « Si tu vois dans une province le pauvre opprimé et la violation du droit et de la justice, ne t’en étonne point ; car un homme élevé est placé sous la surveillance d’un autre plus élevé, et au-dessus d’eux il en est de plus élevés encore. »

L’organisation hiérarchique pyramidale et ses effets qui sont visibles dans les églises organisations que nous avons aujourd’hui. Ce qui avait conduit notre Seigneur à prendre le fouet dans le temple.

 

Deutéronome 18 : 15 – 19 « L’Eternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez !  Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l’Eternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée, quand tu disais : Que je n’entende plus la voix de l’Eternel, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir.  L’Eternel me dit : Ce qu’ils ont dit est bien. Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.  Et si quelqu’un n’écoute pas mes paroles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte. »

Nous devons écouter la parole de Jésus sinon c’est Dieu lui-même qui nous demandera des comptes. Or nous venons de voir clairement que Jésus a déclaré la fin du temple et nous a aussi clairement dit que le Père doit être adoré en esprit et en vérité. Il est sage de ne pas s’entêter à investir de grosses sommes dans des domaines et bâtiments qui seront détruits ; tandis que des hommes (temple) de Dieu sont misérables dans ces mêmes lieux. Nous devons fuir tous les milieux qui sont ainsi selon que le Seigneur le recommande car ils sont infidèles à sa parole.

 

Apocalypse 18 : 4 – 5 «  Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités. »

 

2 Corinthiens 6 : 14 – 17 «  Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. »

 

 

Pourquoi devons-nous revenir à la parole de Dieu ? Parce que  par elle seule nous serons sauvés. En effet elle nous montre comment nous devons marcher. Notre marche étant par la foi, nous comprenons que c’est par la parole de Dieu (l’enseignement de Jésus : la saine doctrine).

La suite du verset 6 de Colossiens 2 nous enseigne tous les aspects de la  marche en Christ :

Colossiens 2 :6 à Colossiens 4 : 1 -7 « Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces. Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair: ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses ; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.  Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles,  sans s’attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l’accroissement que Dieu donne. Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: Ne prends pas ! ne goûte pas ! ne touche pas !  préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes ? Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair. Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.

Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.  Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion,  parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.  Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres,  et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais Christ est tout et en tous.  Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.

Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix de Christ, à laquellevous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants.  Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.  Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles.  Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur.  Pères, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent. Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur, dans la crainte du Seigneur. Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur. Car celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n’y a point d’acception de personnes. Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel. Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. Priez en même temps pour nous, afin que Dieu nous ouvre une porte pour la parole, en sorte que je puisse annoncer le mystère de Christ, pour lequel je suis dans les chaînes, et le faire connaître comme je dois en parler.  Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun. Tychique, le bien-aimé frère et le fidèle ministre, mon compagnon de service dans le Seigneur, vous communiquera tout ce qui me concerne. »

 

 

Pour ce qui est des réunions des chrétiens le chapitre 14 de 1 Corinthiens nous en parle en long et en large comme on peut le voir du verset 26 à 33 « Que faire donc, frères ? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète ; s’il n’y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Eglise, et qu’on parle à soi-même et à Dieu.  Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent ; et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise. Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes ; car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Eglises des saints, »

Bien-aimés les églises organisations reconnues par l’autorité séculaire, sont appelées à servir le plan de l’antéchrist dans les prochains jours : un seul gouvernement, une seule armée, une seule religion. Nous sommes en train d’assisté passifs, à la réalisation de ce plan : les conflits religieux un peu partout dans le monde dont l’objectif final est de discréditer toutes les religions et établir la religion de l’antéchrist.

 

Apocalypse 13 : 16 - 18 « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,  et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. »

Toute la Bible est la parole de Dieu et la Bible entière est le fondement de notre foi. Nous ne devons rien y retrancher , ni choisir quelques passages pour en faire le fondement (la doctrine) de notre foi .

 

Apocalypse 22 : 17  - 21 «  Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise : Viens. Et que celui qui a soif vienne ;que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement.  Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livreCelui qui atteste ces choses dit : Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous ! »

morysanou ha lasciato un mesaggio sul cross.wall di ruth4uu


morysanou ha aggiornato una pagina personale


morysanou ha aggiornato una pagina personale


morysanou ha aggiunto il nuovo video ENLEVEMENT DE L'EGLISE

ENLEVEMENT DE L'EGLISE

morysanou ha aggiornato una pagina personale


morysanou

Merci à tous que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ nous garde pour être trouvé fidèle jusqu'à la fin. Amen!


morysanou ha aggiunto la nuova galleria


morysanou ha lasciato un mesaggio sul cross.wall di Verdad y Vida Ministries


Pagina di 2

Visitatori della mia pagina


jasonwallace jasonwallace
173 giorni fa
ntclick ntclick
185 giorni fa
중국위해한인교회찬양대 중국위해한…
198 giorni fa
Snoovy smiles Snoovy smiles
205 giorni fa
Norricia Norricia
225 giorni fa
VladTepes831 VladTepes831
275 giorni fa
jinpan1234 jinpan1234
299 giorni fa
ruth4uu ruth4uu
2452 giorni fa
Non registrare le mie visite (cambia)

Pagina di 2