<p style='margin:0px; text-align:center; font-size:16pt; font-weight:bold;'> You need Adobe Flash Player to see this video<br><br> <a href='http://www.macromedia.com/go/getflashplayer' style='text-align:center; font-size:16pt; font-weight:bold;'> Get the Flash Player</a></p>
Search in Videos, Members, Events, Audio Files, Photos and Blogs Ricerca
SANOU MORY
e.motion

morysanou|Burkina Faso

JESUS CHRIST EST SEIGNEUR


Sous la direction du Saint-Esprit, la parole de Dieu : l’écriture de la Bible, doit être la référence de l’enfant de Dieu. C’est elle qui doit nous permettre de juger tout enseignement et toute chose.

Cependant sous le prétexte que la lettre tue, beaucoup de chrétiens se laissent endormir par satan qui sait très bien que l’écriture mettra en lumière toutes ses fausses doctrines.  

Luc 24 :44 – 45 « Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Ecritures. »

Jean10 : 34 - 36 «   Jésus leur répondit : N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie, celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu. »

Lorsqu’on demande à un chrétien, ce qui est le fondement de la vie chrétienne ; on obtient le plus souvent la réponse suivante : « la parole de Dieu », certains ajoutent : « la Bible est la parole de Dieu ».  Tous semblent d’accord sur la parole de Dieu. Cependant la chose devient compliquée lorsqu’on en arrive à l’application de cette parole dans la vie quotidienne. Alors chacun fait prévaloir sa compréhension de cette même parole comme si son auteur n’y avait pas donné une compréhension.

De mon point de vue la chose est simple puisque tout le monde chrétien est d’accord que la Bible est le fondement de la vie chrétienne. Ceci veut tout simplement dire que c’est elle qui doit régler tous les différends ; elle le fait parfaitement.

Nous allons examiner les deux points suivants qui sont souvent objet de désaccord entre les chrétiens :

1.  L’interprétation de la parole de Dieu ;

2.  La lettre tue et l’esprit vivifie ou la loi et la grâce.

Avant toute chose nous devons convenir sur notre point de départ qui est: La parole de Dieu est le fondement de la vie chrétienne. Cela signifie que nous devons nous y référer chaque fois pour qu’elle juge nos différents. Elle est la constitution du Royaume de Dieu dont nous sommes citoyens. Ceci étant nous pouvons avancer avec beaucoup de chance d’être éclairés par le Saint-Esprit.

I – L’interprétation de la parole de Dieu 

Que dit la bible par rapport à son interprétation ? Jésus a recommandé à ses disciples d’enseigner tout ce qu’il a prescrit (la bible) dans le but que cela soit observé, mis en pratique. Mathieu 28 :18-20  « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » ; Mathieu 5 : 17-20  «  Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.  Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. ». C’est cela la saine doctrine : la doctrine de Jésus, 2 Jean : 7-11 « Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements. C’est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris dès le commencement.  Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist. Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.  Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! Car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises œuvres. » ; Luc 4 :32 « On était frappé de sa doctrine ; car il parlait avec autorité. » ; Marc 1 :22 « Ils étaient frappés de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes. ».

Si toute la bible est la parole de Dieu (elle l’est en effet) on n’a donc pas besoin de l’interpréter. Jean 12 :48 -50 «  Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. Car je n’ai point parlé de moi-même ; mais le Père, qui m’a envoyé, m’a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer. Et je sais que son commandement est la vie éternelle. C’est pourquoi les choses que je dis, je les dis comme le Père me les a dites. » ; Jean 7 :16-17 « Jésus leur répondit : Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé.  Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. »; Jean 6 :44-45 «  Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour.  Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. » 

Il n’y a pas plusieurs enseignement de la bible, il y’en a un seul celui de Jésus Christ : la saine doctrine. L’écriture (la bible) doit être comprise par la révélation du Saint Esprit.

C’est le parler en langue qui doit être interprété : 1 corinthiens 14 :26-28 « Que faire donc, frères ? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète ;  s’il n’y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Eglise, et qu’on parle à soi-même et à Dieu. »

Nous comprenons donc clairement qu’il n’est pas donné à chacun d’interpréter la bible comme il veut mais il est exigé que tous comprennent la bible de la même façon qu’importe le temps nécessaire pour les uns et les autres. C’est là un des deux aspects de l’unité de l’église, corps de Christ.  Ephésiens 4 :13-15 « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. »

L’écriture doit être enseignée et expliquée en vue d’être observée (mise en pratique) ; Luc 24 :27 « Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. » ; Actes 8 :29-40 « L’Esprit dit à Philippe : Avance, et approche-toi de ce char. Philippe accourut, et entendit l’Ethiopien qui lisait le prophète Esaïe. Il lui dit : Comprends-tu ce que tu lis ?  Il répondit : Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide ? Et il invita Philippe à monter et à s’asseoir avec lui.  Le passage de l’Ecriture qu’il lisait était celui-ci : Il a été mené comme une brebis à la boucherie ; Et, comme un agneau muet devant celui qui le tond, Il n’a point ouvert la bouche. Dans son humiliation, son jugement a été levé. Et sa postérité, qui la dépeindra ? Car sa vie a été retranchée de la terre. L’eunuque dit à Philippe: Je te prie, de qui le prophète parle-t-il ainsi ? Est-ce de lui-même, ou de quelque autre ?  Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus. Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l’eau. Et l’eunuque dit : Voici de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ?  Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.  Il fit arrêter le char ; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque.  Quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus. Tandis que, joyeux, il poursuivait sa route, Philippe se trouva dans Azot, d’où il alla jusqu’à Césarée, en évangélisant toutes les villes par lesquelles il passait. » 

 

II - La lettre tue et l’esprit vivifie ou la loi et la grâce

La parole de Dieu a été écrite pour notre instruction, pour nous donner de connaître comment marcher efficacement dans  la vie ; Jean 20 :31 «   Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom. »

La parole a été écrite pour annoncer les choses qui doivent s’accomplir, se réaliser. En d’autres termes, l’écriture doit être accomplie, pratiquée parce qu’elle est la vie ; Luc 4 :21 «  Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. » ; Jean 13 :17 «  Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. »

Comment est venue l’écriture ? L’écriture est venue par les dix commandements gravés sur les tables de pierre par Dieu Lui-même c’est la source de la loi lévitique. Cette loi a conduit beaucoup de juifs à la mort.

Dans Galates 3 :24 , la bible déclare que la loi a été donnée comme pédagogue pour nous conduire à Christ. Christ en accomplissant la loi est mort à la croix. La loi a donc tué Christ pour notre justification. Elle a joué son rôle c’est celui de tuer : car le salaire du péché c’est la mort.

Nous venons tous à Christ par des voix et des motivations différentes, cependant  nous devons tous comprendre que Christ, en accomplissant la loi est mort à notre place et cela nous justifie devant Dieu. Nous n’avons plus besoin d’accomplir la loi pour être justifié devant Dieu.

Nous devons accepter par la foi que la loi nous a déjà tués avec Christ  comme l’écriture nous le dit ici dans : Romains 3 :21 à Romains 4 :25 « Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,  justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.  Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.  C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je,  de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.  Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.  Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.  Ou bien Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l’est-il pas aussi des païens ? Oui, il l’est aussi des païens,  puisqu’il y a un seul Dieu, qui justifiera par la foi les circoncis, et par la foi les incirconcis.  Anéantissons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. Que dirons-nous donc qu’Abraham, notre père, a obtenu selon la chair ?  Si Abraham a été justifié par les œuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu.  Car que dit l’Ecriture ? Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice.  Or, à celui qui fait une œuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due ;  et à celui qui ne fait point d’œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice.  De même David exprime le bonheur de l’homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres: Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts !  Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché ! Ce bonheur n’est-il que pour les circoncis, ou est-il également pour les incirconcis ? Car nous disons que la foi fut imputée à justice à Abraham.  Comment donc lui fut-elle imputée ? Etait-ce après, ou avant sa circoncision ? Il n’était pas encore circoncis, il était incirconcis.  Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu’il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d’être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée, et le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis, mais encore qui marchent sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis.  En effet, ce n’est pas par la loi que l’héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c’est par la justice de la foi. Car, si les héritiers le sont par la loi, la foi est vaine, et la promesse est anéantie,  parce que la loi produit la colère, et que là où il n’y a point de loi il n’y a point non plus de transgression. C’est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est sous la loi, mais aussi à celle qui a la foi d’Abraham, notre père à tous,  selon qu’il est écrit : Je t’ai établi père d’un grand nombre de nations. Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient.  Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité.  Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.  Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu,  et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir.  C’est pourquoi cela lui fut imputé à justice.  Mais ce n’est pas à cause de lui seul qu’il est écrit que cela lui fut imputé ;  c’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,  lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. »

Galates 1 :13-17 « Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l’Eglise de Dieu, et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères.  Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce,  de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l’Arabie. Puis je revins encore à Damas. »  Paul conduit par la loi avait la lettre pour persécuter et tuer les chrétiens ; c’est alors qu’il a rencontré Christ. Que s’est-il passer alors ? Il perdu la vue : son point de vue, son interprétation des écritures : de la loi. Il a entendu la voix de Christ et il est resté dans l’attente jusqu’à ce que Ananias lui impose les mains pour recouvrir la vue : ce qui est conforme aux écritures (Esaïe 53) qu’il connaissait sans comprendre.  Ainsi il a commencé à avoir la compréhension des écritures.  Il a donc compris par le Saint Esprit que par la foi aux écritures il était mort en Christ et ainsi affranchi du pédagogue : la loi (romains 7 et 8). La loi a ainsi conduit Paul à Christ Galates 2 :19-20  « car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. »

De la même façon, à un moment (sinon dès le début)  de notre marche chrétienne nous devons comprendre que nous sommes morts avec Christ à la croix selon ce que nous dit la Bible. Si nous comprenons et acceptons ce que la Bible dit, le Saint Esprit le rendra pratique dans notre vie quotidienne. Voici ce que les enseignants de la Bible doivent expliquer à ceux qui viennent à Christ  comme Philippes l’a fait avec l’eunuque éthiopien dans Actes 8 :29-40, que nous avons cité plus haut .

Ceux qui ont compris et acceptés cela sont alors baptisés pour manifester publiquement leur mort et leur résurrection en Christ (ce que l’eunuque éthiopien a fait avec Philippe). Ce sont ces personnes qu’on peut appeler chrétiens et elles peuvent recevoir la saine doctrine, l’enseignement de Jésus sans discuter. Ceux qui n’ont pas compris et accepter par la foi en l’écriture leur mort et leur résurrection en Christ, ceux-là ne peuvent recevoir la saine doctrine.

Quand on est déterminé à pratiquer la loi, elle nous conduira à Christ (la croix, la mort à soi et au monde). La loi va nous fatiguer sans nous donner l’assurance du salut. C’est ce qui est arrivé au jeune homme riche.  Lorsqu’il est arrivé à Christ, il lui a expliqué le rôle de la loi. Il a bien compris mais il a trouvé que c’était trop lui demander. Matthieu 19 : 24-16 « Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? Il lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels ? lui dit-il.  Et Jésus répondit : Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère ;  et : tu aimeras ton prochain comme toi-même. Le jeune homme lui dit : J’ai observé toutes ces choses ; que me manque-t-il encore ? Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.  Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens. Jésus dit à ses disciples : Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux.  Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »  Pensez-vous que ce jeune homme sera sauvé ? Pensez-vous qu’il va cesser de pratiquer la loi ? Pensez-vous que Jésus va cesser de l’aimé ?  La réponse à ces trois questions est NON.

De même quiconque aujourd’hui veut se justifier par la loi sera conduit à Christ (rencontre avec l’écriture, un chrétien qui doit lui expliquer le rôle de la loi). Lorsque la personne accepte, alors le Saint Esprit se charge de la conduire en expérience.

Lorsqu’on a compris les écritures, on doit s’efforcer de les mettre en pratique et le Saint Esprit va produire notre volonté. C’est cet effort que satan veut  nous faire considérer comme la lettre qui tue. Nous devons montrer à Dieu notre bonne disposition par un engagement résolu avec des actes concrets, parce que nous avons compris le prix qu’il a payé par amour pour nous racheter des vaines manières de vivre héritées de nos pères ; et aussi ce qu’il nous réserve pour notre obéissance.

Ceci donnera la latitude au Saint Esprit de tuer le pouvoir que ces anciennes choses avaient sur nous. Le Saint Esprit peut tuer dès notre conversion certaines choses. Mais la soumission de notre volonté et notre obéissance à l’écriture sont une question de chaque instant de notre vie : Dieu ne forcera personne. Il faut donc être éveillé, vigilant. C’est pourquoi Jésus nous a exhortés à la vigilance.

Pour tuer cette vigilance, satan (par ses agents :le monde entier est sous la puissance de satan) traite de légaliste tous ceux qui manifestent une bonne volonté afin de mettre la parole de Dieu en pratique en se disciplinant ; Jacques 1 :22-25 «  Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.  Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,  et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. »  L’écriture est un miroir pour corriger, orienter notre vie.

Bien-aimés, il y a un effort à faire pour mettre la parole de Dieu en pratique. Ne nous laissons pas séduire par les fausses doctrines qui prétendent qu’on n’a rien à faire.

Quand on a bien compris la promesse de Jésus : Marc 10 :28-31 «   Pierre se mit à lui dire ; Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi.  Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres,  ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle. »  Les efforts à faire seront moins pénibles et même un sujet de joie ; Jacques 1 : 2 - 4 « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,  sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. » Le Saint Esprit est là pour nous fortifiés Éphésiens 3 :14-21 « A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père,  duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre,  afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur,  en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur,  et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.  Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! »  .

Alors Dieu même agit en nous 2 Timothée 1 : 8-10 «  N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Evangile,  par la puissance de Dieu  qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels,  et qui a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile. »

Bien aimé il y a un grand prix à payer et cela dès le départ de la vie chrétienne : celui de notre vie. (En réalité on a rien à faire si on a bien compris les écritures, car notre vie nous a été donné gratuitement par Dieu ; si nous la redonnons à Dieu, nous ne faisons rien car nous n’avons rien fait pour l’avoir (Esaïe 55 :1-3). Il s’agit ensuite de s’y maintenir durant le temps qui nous reste à vivre en attendant le retour de notre Seigneur. C’est une question de prise de conscience.

Plusieurs passages de l’écriture nous confirment cela. Notre foi doit être fondée sur ce qui est écrit. C’est cela qui provoque l’action du Saint Esprit qui transforme l’écriture en révélation et la révélation tue le pouvoir du monde et des choses qui sont dans le monde sur nous ; à tel point que nous pouvons les regarder comme de la boue à l’instar de Paul.

Jésus renvoyait les gens aux écritures avant de leur parler Marc 10 :2-12 «  Les pharisiens l’abordèrent ; et, pour l’éprouver, ils lui demandèrent s’il est permis à un homme de répudier sa femme. Il leur répondit : Que vous a prescrit Moïse ? Moïse, dirent-ils, a permis d’écrire une lettre de divorce et de répudier.  Et Jésus leur dit : C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a donné ce précepte.  Mais au commencement de la création, Dieu fit l’homme et la femme ; c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair.  Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.  Lorsqu’ils furent dans la maison, les disciples l’interrogèrent encore là-dessus. Il leur dit : Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre, commet un adultère à son égard ; et si une femme quitte son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. » ; Mathieu 19 :3-6 «  Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme  et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. » ; Luc 7 :18-23 «   Jean fut informé de toutes ces choses par ses disciples.  Il en appela deux, et les envoya vers Jésus, pour lui dire : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?  Arrivés auprès de Jésus, ils dirent : Jean Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? A l’heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d’infirmités, et d’esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles.  Et il leur répondit : Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! »

Nous devons donc prier Dieu pour comprendre les écritures et la puissance de Dieu Marc 12 :18-27 « Les sadducéens, qui disent qu’il n’y a point de résurrection, vinrent auprès de Jésus, et lui firent cette question: Maître, voici ce que Moïse nous a prescrit : Si le frère de quelqu’un meurt, et laisse une femme, sans avoir d’enfants, son frère épousera sa veuve, et suscitera une postérité à son frère. Or, il y avait sept frères. Le premier se maria, et mourut sans laisser de postérité.  Le second prit la veuve pour femme, et mourut sans laisser de postérité. Il en fut de même du troisième,  et aucun des sept ne laissa de postérité. Après eux tous, la femme mourut aussi.  A la résurrection, duquel d’entre eux sera-t-elle la femme ? Car les sept l’ont eue pour femme.  Jésus leur répondit : N’êtes-vous pas dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu ?  Car, à la résurrection des morts, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges dans les cieux.  Pour ce qui est de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson : Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob ?  Dieu n’est pas Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes grandement dans l’erreur. »;

Ephésiens 1 :18-23 «  et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.  Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes,  au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.  Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise,  qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. » ; Ephésiens 3 :14-21 « A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre,  afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour,  vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur,  et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.  Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! » ; Luc 10 :21-22 «  En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit, et il dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi. Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » ; Luc 18 :31-34 «  Jésus prit les douze auprès de lui, et leur dit : Voici, nous montons à Jérusalem, et tout ce qui a été écrit par les prophètes au sujet du Fils de l’homme s’accomplira. Car il sera livré aux païens ; on se moquera de lui, on l’outragera, on crachera sur lui, et, après l’avoir battu de verges, on le fera mourir ; et le troisième jour il ressuscitera. Mais ils ne comprirent rien à cela ; c’était pour eux un langage caché, des paroles dont ils ne saisissaient pas le sens. »; Luc 24 :30-32 «  Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux. Et ils se dirent l’un à l’autre : Notre cœur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les Ecritures ? »  Luc 24 : 44-45 «  Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Ecritures. » ; Jean 5 :39-47  « Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi.  Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !  Je ne tire pas ma gloire des hommes.  Mais je sais que vous n’avez point en vous l’amour de Dieu.  Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.  Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?  Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. » ; 2 Timothée 2 :1-7 « Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ. Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.  Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé ;  et l’athlète n’est pas couronné, s’il n’a combattu suivant les règles. Il faut que le laboureur travaille avant de recueillir les fruits. Comprends ce que je dis, car le Seigneur te donnera de l’intelligence en toutes choses. » Romains 12 : 1 – 2 «  Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Que le Seigneur nous bénisse et renouvelle notre intelligence. Amen !

morysanou ha lasciato un mesaggio sul cross.wall di ruth4uu


morysanou ha aggiornato una pagina personale


morysanou ha aggiornato una pagina personale


morysanou ha aggiunto il nuovo video ENLEVEMENT DE L'EGLISE

ENLEVEMENT DE L'EGLISE

morysanou ha aggiornato una pagina personale


morysanou

Merci à tous que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ nous garde pour être trouvé fidèle jusqu'à la fin. Amen!


morysanou ha aggiunto la nuova galleria


morysanou ha lasciato un mesaggio sul cross.wall di Verdad y Vida Ministries


Pagina di 2

Visitatori della mia pagina


jasonwallace jasonwallace
173 giorni fa
ntclick ntclick
184 giorni fa
중국위해한인교회찬양대 중국위해한…
198 giorni fa
Snoovy smiles Snoovy smiles
205 giorni fa
Norricia Norricia
225 giorni fa
VladTepes831 VladTepes831
275 giorni fa
jinpan1234 jinpan1234
299 giorni fa
ruth4uu ruth4uu
2452 giorni fa
Non registrare le mie visite (cambia)

Pagina di 2